Ministère de la Justice
TEXTES & RÉFORMES
 
 

03 novembre 2008

Deux conventions signées pour la prévention et l’accès aux soins

Les mineurs sous mandat judiciaire présentent souvent des problématiques complexes liant conduites délictueuses, addictions et psychiatrie. Il est nécessaire que le volet sanitaire soit associé aux volets répressifs et éducatifs. Le garde des Sceaux, Madame Rachida DATI, s'est rendue dans la Sarthe lundi 3 novembre 2008 pour signer deux conventions qui illustrent cette volonté de complémentarité entre soin et sanction pénale dans les prises en charge des mineurs.


Les services de la Protection judiciaire de la Jeunesse (PJJ), le Conseil général de la Sarthe, la DDASS et le centre hospitalier spécialisé du Mans ont, depuis 2007, structuré un partenariat efficace pour permettre à des mineurs de plus de seize ans placés dans des établissements relevant du Conseil général ou de la Direction de la PJJ, de bénéficier d'une prise en charge psychiatrique. Une équipe mobile spécialisée du centre hospitalier se déplace dans les foyers sur demande des équipes éducatives. Elle offre écoute et orientation, permet d'éviter l'errance de soins et prévient l'hospitalisation en apportant des soins en ambulatoire. Depuis juillet 2007, 16 mineurs ont été suivis par l'équipe du Mans. Par la reconduction de cette convention, les acteurs de la justice des mineurs, de la protection de l'enfance et les services de santé publique valident sa pertinence et pérennisent cette action.

La deuxième convention signée en présence de la Ministre est un bon exemple de la volonté forte sur le département de la Sarthe de développer des partenariats répondant aux problématiques des mineurs sous mandat judiciaire. Tabac, alcool, cannabis, psychotropes, cocaïne... ces conduites addictives sont de plus en plus préoccupantes chez les mineurs pris en charge dans le secteur public. L'association Montjoie par le biais de son dispositif spécialisé « accueil info drogues » et l'association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) ont souhaité apporter leurs compétences auprès des équipes éducatives et des mineurs accueillis dans les services du secteur public de la PJJ. Prévention des addictions par l'ANPAA et soins adaptés par l'AID sont les deux volets complémentaires de cette convention qui veut donner une réponse globale à la problématique de la dépendance.

La réduction des comportements de consommation de drogues licites et illicites, et l'amélioration de la prise en charge concertée des troubles psychiques sont les objectifs que se sont donnés les services de la PJJ de la Sarthe et ses partenaires. Ils sont en bonne voie de les atteindre.

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |