Ministère de la Justice
TEXTES & RÉFORMES
 
 

Loi constitutionnelle ratifiant le traité de Lisbonne

Publication au JORF n°0038 du 14 février 2008

Depuis 1957, la construction européenne se réalise par la modification successive des traités, au gré des besoins institutionnels et des élargissements. Au fil de ces deux dernières décennies, la priorité pour l'Union Européenne a été d'assurer la démocratie et l'efficacité de l'action communautaire dans une Europe élargie.

Après le rejet par les citoyens français et néerlandais d'un « traité établissant une Constitution Européenne », le traité de Lisbonne a été signé, en décembre 2007, par l'ensemble des Etats-membres pour relancer la réforme institutionnelle. Toutefois ce traité n'entrera en vigueur qu'une fois ratifié par la totalité des Etats-membres.

Crédits DICOM C MontagnéDrapeauCrédits DICOM C Montagné

 

 

 

Pour effectuer cette ratification, la France a dû au préalable modifier la Constitution. Cette révision de la Constitution a été opérée par la loi du 4 février 2008.

Voir l'article de présentation de la loi

 

La France a ensuite ratifié le traité de Lisbonne. Cette ratification a été opérée par la loi du 13 février 2008.

Voir la loi de ratification

 

25 Etats, dont la France, ont d'ores et déjà ratifié ce traité et le processus est en cours en République Tchèque.

 

Dossier mis à jour le 20 février 2009

 

Liste des articles

01 décembre 2009

Le Traité de Lisbonne entre en vigueur

Un nouveau socle pour une nouvelle impulsion européenne

Le Traité de Lisbonne entre en vigueur le 1er décembre 2009, après plusieurs années d'incertitude. L'espace de liberté, de sécurité et de Justice est l'un des domaines dans lesquels ce Traité apporte les modifications les plus novatrices, et particulièrement dans le domaine pénal.


 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Répertoire des informations publiques |